HISTOIRE

Le projet « Los Caminos del Café » est né il y a près de 10 ans avec la venue à Santiago de Cuba de Monsieur Alfred Conesa, ancien directeur des recherches de l’Institut national des recherches agronomiques en France, et conseiller de la Compagnie Méditerranéenne des Cafés « Malongo ».

Monsieur Conesa a contacté l’architecte Omar López, conservateur de la ville de Santiago de Cuba, afin de découvrir le paysage archéologique des premières plantations de café du sud-est de Cuba, déclaré Patrimoine de l’humanité en 2000.

Ancienne hacienda de café Fraternidad, l’une des 171 situées à l’est de Cuba, Patrimoine de l’humanité.

Il s’est alors rendu dans l’ancienne hacienda cafetalera Fraternidad et ses alentours. C’est ici qu’est venue l’idée d’établir un projet de collaboration qui permettrait de préserver les valeurs de ce patrimoine.

Le projet Los Caminos del Café est né des accords établis entre la Fondation Malongo et le Bureau du conservateur de la ville de Santiago de Cuba, représentés respectivement par Monsieur Jean-Pierre Blanc et l’architecte Omar López Rodríguez.

La contribution de l’Union européenne est venue compléter ce premier financement afin de mettre en place une action plus globale : Los Caminos del Café.

Actuellement, le projet « Los Caminos del Café » est financé par l’Union européenne, la Fondation Malongo et le Bureau du conservateur de la ville de Santiago de Cuba pour contribuer au développement socioéconomique durable, sur la base du patrimoine des plantations de café et de la culture de la province de Santiago de Cuba, avec le soutien d’un tourisme responsable.

Les coordinateurs du projet sont Madame Yaumara López Segrera (Bureau du conservateur de la ville de Santiago de Cuba), pour la partie cubaine, et Monsieur Jean-Christophe Galland (Fondation Malongo), pour la partie européenne.

%d blogueurs aiment cette page :